Home > MEMORIES OF HAITI > People, Places & History. > Marcel Numa and Louis Drouin (12 Nov 1964)

People, Places & History.

Prepared & Maintained by Emmanuel Ardouin.
VIEWER DISCRETION IS ADVISED.

AVERTISSEMENT: CERTAINS ALBUMS CONTIENNENT DES PHOTOS QUI PEUVENT ETRE JUGEES DEPLORABLE A VOIR OU REGARDER. PRIERE D' INTERROMPRE OU TERMINER LA VISITE SI VOUS ETES FROISSE.

THESE ALBUMS ARE OF HISTORICAL & EDUCATIONAL IMPORTANCE. THEY ARE NOT MEANT TO BE ENTERTAINING. CERTAIN PICTURES WILL BRING BACK MEMORIES WHICH CAN CAUSE DISCOMFORT TO SOME. PLEASE EXERCISE CAUTION WHEN VIEWING.

Un très long parcours sillonné de multiples obstacles. Voilà notre mère Patrie, ses enfants, ses vilains, ses héros, ses serviteurs, ses martyrs et son histoire. Avec notre tenacité, que cette traversée parfois périlleuse, aboutisse à bon port.
Cet album est actif et sujet à des révisions journalières.

PROTECTED
 
(C) PIKLIZ.COM

Marcel Numa and Louis Drouin (12 Nov 1964)

two young Haitians, Marcel Numa and Louis Drouin a few minutes before their execution by firing squad led by Franck Romain.

1964. Exécution des survivants de "Jeune Haiti".
Débarqué à Dame-Marie (voir: 5 Août 1964), dans le Département de la Grand' Anse, dans le but de renverser le gouvernement de François Duvalier, ce groupe, composé de 13 jeunes Haitiens provenant de divers pays étrangers affronta avec courage les forces gouvernementales qui finirent par avoir raison d'eux en les tuant un à un. Les deux survivant (Marcel Numa et Louis Drouin), capturés furent emmenés à Port-au-Prince et exécutés devant le cimétière en présence d'une foule immense amenée sur les lieux pour la circonstance dont des écoliers. Voici donc la composition du groupe:

Jacques Armand
Max Armand
Gérald Brièrre (Killed 8 Sept 1964)
Mirko Chandler
Louis Drouin (Captured 16 Oct)
Charles Henri Forbin (Killed Sept 8)
Jean Gerdes (Killed 29 Sept 1964)
Reginald Jourdan
Yvan D. Laraque (Body exposed for days @ Grand Rue By Aviation)
Marcel Numa (Captured Sept 64)
Roland Rigaud
Gusley Vildrouin (decapitated)
Jacques Wadestrand

Dans la matinée du 12 novembre 1964 , contre le mur Nord-ouest du cimetière de Port-au-Prince, deux jeunes, originaires de la Grande-Anse, Louis Drouin et Marcel Numa. tombaient sous les balles d'un peloton d'exécution des Forces Armées d'Haiti. . Des centaines d'écoliers amenés sur ordre de François Duvalier ont assisté à l'exécution dont le film sera repassé tout au long de la semaine par l'unique station de télévision de Port-au-Prince.
DROUIN et NUMA appartenaient au mouvement JEUNE HAITI, qui regroupait plus d'une centaine de jeunes, militant contre la dictature. Cette organisation avait déjà participé à plusieurs tentatives d'invasion à partir de la République Dominicaine, au cours de l'année 1963.. Après le renversement de Bosch ( sept. 1963) et la mort de Kennedy (novembre 63), la plupart s'étaient établis aux Etats-Unis et au Canada
Le 27 juin 1964, l'année de la présidence à vie, le groupe de Fred Baptiste et de Gérard Lafontant, FARH avait débarqué près de Saltrou.. JEUNE HAITI décida alors d'organiser une expédition de renforcement C'est ainsi que le 5 aout 1964, un commando de JEUNE HAITI débarque à la Petite Rivière de Dame-Marie.. Quelques jours plus tard, le cyclone Cléo dévaste la presqu'ile du Sud.. Ils avaient promis de tenir un mois dans la perspective de débarquements ultérieurs. Ils tiendront trois mois, infligeant de lourdes pertes à l'armée d'Haiti au cours de divers affrontements qui les opposèrent aux 3,000 hommes de troupe envoyés de Port-au-Prince. Numa et Drouin seront faits prisonniers et transportés à Port-au-Prince sur un bateau des Garde-Côtes. Les trois derniers, Rigaud, Villedrouin et Jourdan seront tués dans la zone de l'Asile, à Ravine Roche, le 26 octobre, après un périple de près de 200 kilomètres.
Ce sont des figures exemplaires qui illustrent l' histoire de la résistance de segments entiers de la société haïtienne à la dictature des Duvalier. Histoire qui n'a pas encore été écrite, où toutes les couches de la société haïtienne se sont rencontrées dans les antichambres de torture et de mort.
Il convient de rappeler la part éminente que la jeunesse de ce pays a occupée dans le refus de l'humiliation et de l'oppression.
Dans son livre Papa Doc, Bernard Diederich a commenté en ces termes l'action de ces jeunes en 1964 : "Ils sont allés au combat en vue d'un objectif précis portés par leur foi en l'avènement d'une nouvelle société dans leur patrie."
Au moment où notre pays s'enfonce dans une crise morale majeure marquée par la corruption, le mépris de la vie humaine manifesté dans des lynchages collectifs et des exécutions sommaires , le Centre OEcuménique des Droits Humains demande à tous les citoyens tentés par le découragement de méditer le geste héroïque de ces jeunes qui ont allés au combat en 1964.

Jean-Claude Bajeux,
Dir. CEDH, 10 novembre 2001



Uploaded: February 15, 2006
7476 14
  • alix sainphor (Private)
    5 years 8 months ago
    this is one of the many dark moments in our history. There should be a shrine in paup for the memories of these heroes and their families
    • JD (Private)
      3 years 9 months ago
      "Had it been given a fair chance at the beginning, perhaps, Haiti would have flourished and prospered." Danticat

      The Haitian people must continue to live with hope...
    • JD (Private)
      3 years 9 months ago
      Marcel Numa and Louis Drouin were revolutionaries who chose to die on their feet instead of living on their knees. They die for a better Haiti. Or did they???
      January 12th, Cholera with roots from South Asia and now the visit of Palin!!!!!!
      All of us, Haitians, must ask ourselves, what Mr. Numa and Mr. Drouin would have said today about Haiti, had they been alive.
      Our sister, Ms. Danticat, the author of her most recent work "Create Dangerously" dedicated a chapter to these two warriors. I commend her on her pithy and compelling style and her revered position toward Numa and Drouin.
      To my country, Haiti, a better future because it truly deserves it.
    • PL (Private)
      3 years 9 months ago
      Nous avons toujours ces genres de jeunes qui veulent lutter jusqu'au bout pour un avenir meilleur. Quand je regarde le visage de ces jeunes lies aux poteaux on voit sur leurs faces le courage, la determination et l'envie d'un changement pour leur pays.
      Combien de nous comprennent leurs sacrifices en vue de delivrer Haiti des sanguinaires? Jeunes, ils avaient un but mais.....
      • Pl (Private)
        3 years 9 months ago
        Oui, un monument devrait être érigé en leur mémoires. Qui va être le premier à lancer ce noble objectif!
        • (Anonymously) (Private)
          1 year ago
          Ils sont morts en vain. Les Haïtiens (la majorité) n'ont pas de patriotisme chez eux.
          • Manny (Private)
            1 year ago
            Les Haitiens oublient tout.  Meme le tremblement de terre de 2010.
  • (Anonymously) (Private)
    1 year 6 months ago
    I can remember that day like yesterday , I was going to be
    11 years on November 29 and I in "6eme" au Lycée Antenor
    Firmin.Believe it or not we were brought next to the cemetery
    by the order of Papa Doc to witness that carnage. It was that day
    I became an anti-Duvalierist.
    • chagrin (Private)
      1 year 6 months ago
      My mother just told me that she too remembers this day.  She said they went to get her and other co-workers while  working at la commune.  She remembers the 4 young men awaiting their horrible fate as those who were brought to witness were expected to watch and not show compassion and sorrow otherwise they too would pay the price. 
      My goodness.... She further shared, one of the mens' mother died eventually of sadness.
    • (Anonymously) (Private)
      1 year 6 months ago
      IF YOU ARE IN THE AREA, PLEASE COME AND LET US KNOW THAT YOU ARE THERE...THANK YOU. GAIL MAYNOR
       
      "Papa Doc"
      a provocative new work on Francois Duvalier, the ruthless dictator of Haiti who killed those who dared to speak out against him, especially artists. 
       
      Richard Wesley has taken his impressions of this contradictory man from the writings of Edwidge Danticat's book, "Create Dangerously", and set them in place as a brilliant libretto.  Ms. Danticat speaks of Duvalier as a man who would reveal the hanging of his own people to the children of his land, in order for them to remember what the consequences were for any person who would differ with him. 
       
      The opera, being written by internationally acclaimed composer Dorothy Rudd Moore, will focus on a particular public hanging....done to set an example for the world to remember, while burned in the minds of almost every mature Haitian living today.  The work will be conducted by Julius Williams, TAOC\u2019s resident conductor and Professor of Composition and Conducting at Berklee College of Music in Boston, MA, and directed by Mark Clayton Southers, Artistic Director of Theater Initiatives, August Wilson Center for African American Culture, Pittsburgh PA. 
      Papa Doc will premier on Saturday, February 23, 2013 at 7 pm at the Science Theater, 260 Norfolk Street, Newark, NJ. 
      Informance @ 6:30pm
      Orange Ball following performance.  Wear your Orange!!! 


      Trilogy: An Opera Company, which focuses on the works of African American composers written on subject matter reflective of the experience of people of African descent.  For more information visit http://www.trilogyaoc.homestead.com or email mailto:trilogyaoc@juno.com or call 973-985-5881
  • (Anonymously) (Private)
    2 years 9 months ago
    Je me rappelle de ce jour -- un jour de douleur si puissante --
  • (Anonymously) (Private)
    3 years 4 months ago
    je me souviens de cette triste journée de nov 1964.puisse un jour l ,histoire leur rendra hommage  tout comme C .Péralte et d,autres citoyens , citons Joseph Pierre .,Benoit Batraville.MarcDuchaine,Orvil Sainvil, St Rémy Péralte pour leur résistanceface à l,occupation de 1915 .= merci
  • (Anonymously) (Private)
    3 years 6 months ago
    On attend toujours celui qui viendra avec ce noble objectif.

    PL
  • (Anonymously) (Private)
    3 years 6 months ago
    Hélas! qui se souviennent d'eux?  Si oui, Haiti ne saurait être dans l'état actuel.  Ils se sont sacrifiés pour un futur, pour un lendemain ,meilleur mais où est-il ce lendemain meilleur? En lieu et place, le pays croupisse dans la misère et la courruption les plus sales et féroces qu'on ait jamais connues.  Adieu mes frères Marcel Numa et Louis Drouin, qui vous recompensera?