Home > DISCOVER THE WORLD WITH PIKLIZ. > HAITI > Il était une fois Haiti...(2ème p… > Comments

Il était une fois Haiti...(2ème partie).

Album préparé par Frankie Morone.
Photos par Edouard Peloux.
Cette deuxième partie couvre la période du gouvernement de Paul E. Magloire élu président le 8 octobre 1950. Pour la première fois, un président est nommé démocratiquement. On lui doit la réalisation de cités modernes, la route goudronnée reliant Port-au-Prince au Cap, et des travaux d'envergure dont l'inauguration, le 4 janvier 1954, de la place des Héros de l'Indépendance. Soupconné de préparer sa réélection, il est renversé en décembre 1956 à la suite d'une grève générale...

Haiti évoque la terre de soleil......c'est le paradis exotique, c'est l'apogée de la Première République noire du monde. Notre île aux méandres pittoresques et aux structures montagneuses saisissantes est désignée "la Perle des Antilles".

Des décennies après notre indépendance, la capitale Port- au- Prince connait un essor florissant tant économique que socio-politique. Elle évolue presqu'au pair au développement des grandes métropoles d'Europe et d'Amérique avec lesquelles elle entretient des relations de négoce et d'exportation. La production locale est basée sur les principales denrées agricoles comme le café, le cacao, la canne à sucre, les fibres textiles de pite et de sisal.

Port-au-Prince devient bien vite un havre de paix, un coin géographique de rêve, une patrie accueillante. L'exploitation touristique, associée à l'expédition des produits agraires lui assurent une ère de prospérité. L'époque du bicentenaire de la ville de Port-au-Prince a vu les relations diplomatiques et commerciales se fortifier avec d'autres pays. Les visites successives de Chef d'Etat lui assurent une place dans la tribune des nations caraibéennes riches et favorisés. Il y eu aussi les mines de bauxite de la Reynolds près de Miragoane en contrat d'exploration dont la production massive atteint 613,000 tonnes in 1979, estimée $14.9 million in 1982.

Au cours de ces périodes de faste et d'opulence les gouvernements se sont succédés. L'on a constaté une baisse de la production per capita de l'économie haitienne. Aujourd'hui l'on découvre avec tristesse que l'Haiti d'autrefois n'est presque plus. Les problèmes du pays, si nombreux, vont de l'absence d'infrastructures dans toutes les sphères de la vie nationale, à la pérennité d'une pratique ouverte de dilapidation et d'appropriation des biens de l'Etat à des profits personnels. La menace du désastre écologique relié au déboisement, coûtant la vie à des milliers lors d'innondations et crues, la désolation, la faim et la misère des moins nantis, le chômage chronique, l'insécurite menacant les vies et biens, la pollution, l'insalubrité, l'absence de programmes de soins de santé, l'analphabétisme, l'incurie des dirigeants politiques sont a l'agenda de la problématique Haitienne.

Notre patrie nous fait penser à un navire en naufrage. Elle survit dans un état si lamentable que l'on a la nostalgie de ces temps d'autrefois, passé sur lequel se fondent nos espoirs de changement pour qu'elle redevienne encore notre terre de soleil, notre Haiti Chérie !!

Nous avons le privilège de partager avec vous ce second album de la période de notre histoire, de 1950 à 1956, du règne du Président Paul Eugène Magloire. Ces photos sont une reproduction partielle des clichés tirés du livre d' Edouard Peloux intitulé "Il était une fois Haiti..." Nous espérons que ces images vous feront encore une fois plaisir et nous vous invitons à partager avec nous vos précieux commentaires. Mille mercis.

Mes remerciments aussi à Kate, Serge et Yanick. Sans eux la publication de cet album ne serait possible. Bonne visite.

  • 3 years 3 months ago
    Funérailles de Dumarsais Estimé -  Place de la Cathédrale de Port-au-Prince. 2 Aout 1953.
    un des hommes de valeur perdue d'haiti
  • (Anonymously) (Private)
    5 years 4 months ago
    Parade du 18 Mai 1951.
    It seems that everything was well organized.
  • (Anonymously) (Private)
    5 years 5 months ago
    Discours d'investiture du Président Paul Eugene Magloire. 6 Décembre 1950.
    Je suis sur et certain que le peuple haitien n'etant pas habitue au progres sensibles qui poussaient notre cher pays gaiement dans le concert des nations maintenant, a temoigne que Estime et Magloire furent deux presidents progressistes.Il doit sans doute regretter de n'avoir pas soutenu le dernier pour un deuxieme terme au profit  d'un medicaste suivi de son bambino? Leur regne de terreur a chante les obseques d'Haiti et a reduit notre cher Boyo a l'etat de carcasme.
  • (Anonymously) (Private)
    5 years 5 months ago
    Route de Delmas avec les deux cités ouvrières: A) St Martin   B) Cité Magloire #2  27 Septembre 1953.
    Bien des souvenirs, J'ai passé mon enfance dans cet endroit. Je vous remercie! 
  • (Anonymously) (Private)
    5 years 6 months ago
    Reconstitution de la bataille de Vertières. 2 janvier 1954.
    C'est une très belle image.  Pourtant, l'inscription en occulte toute la portée.  Ne pourrait-elle pas être protéger sans l'altérer.  Merci de la publier.  Patriotiquement. CVC
  • (Anonymously) (Private)
    6 years 11 months ago
    Funérailles du Président Dumarsais Estimé -  Place de la Cathédrale de Port-au-Prince. 2 Août 1953.
    Correction: La procession funeraire se defilait sur la rue Doctor Aubry, rue parallele a la place de la Cathedrale. Regardant la photo, la place serait a la droite la ou on voit les assistants qui sont debout au niveau le plus haut.
  • 509 MAN (Private)
    7 years ago
    Travaux de construction du barrage de Péligre. 25 février 1955.
    Mon Dieu!!! Ce pays était moderne à cette epoque regardez ce qu' il est devenu
  • (Anonymously) (Private)
    7 years 3 months ago
    Discours d'investiture du Président Paul Eugene Magloire. 6 Décembre 1950.

    Le 10 mai 1950, vers 11h 45 am, s'amenèrent au Palais National tous les Membres du Haut État-major, précédés d'un détachement de choc composé d'officiers et de soldats armés jusqu'aux dents. Les membres de l'État-major pénétrèrent dans le bureau du Président à qui ils réclamèrent sa démission. Il semble que la lettre de démission, préparée à l'avance par l'Armée, n'a pas été signée par Estimé; puisque cette pièce importante, malgré une mise en demeure de ses partisans à la suite de ces regrettables événements, n'a jamais été publiée. Le Président Estimé restait prisonnier au Palais National; ses Aides de Camp Pressoir Pierre, Lebert Jean-Pierre et Maurice Carié reçurent l'ordre de se rapporter immédiatement au Grand Quartier General.