Home > DISCOVER THE WORLD WITH PIKLIZ. > HAITI > Il était une fois Haiti...(3ème partie).

Il était une fois Haiti...(3ème partie).

Par Frankie Morone.
Photos par Edouard Peloux.

PORT-AU-PRINCE.

Une nation ne peut pas vivre qu'au présent. Si elle ne sait pas d'où elle vient, elle saura difficilement où elle va. Cela est encore plus vrai dans les moments d'adversité, où les problèmes semblaient insolubles, où les défis paraissent insurmontables. Face aux errements du présent, le passé est source de repère, de prestige et de confiance. On exalte les succès passés non pas pour s'installer dans une auto-admiration narcissique et stérile mais plutôt pour se ressourcer, puiser un supplément d'âme et motiver à redoubler d'ardeur pour transformer les mécomptes en succès et progresser pour le bien-être de tous.

C'est dans ce sens que nous est imposé un devoir de mémoire vis-à-vis des jeunes et futures générations; que la préservation du patrimoine physique et de la mémoire collective représente un bien public, au-delà des avantages économiques, notamment touristiques, qu'on peut tirer. C'est dans cette perspective que nous saluons l'initiative et les efforts qui ont abouti à la publication de l'oeuvre d'Edouard Peloux. Fidèle à son engagement de conservation des valeurs nationales, la BRH a décidé d'appuyer cette publication dans le cadre de son trentième anniversaire.

Nous en savons gré à Monsieur Edouard Peloux d'avoir été le chroniqueur attentif de la saga de notre pays au cours de la période 1930 -1980, d'avoir su saisir et immortaliser des scènes de la vie de tous les jours ainsi que dans les rues, les édifices, les places publiques qui en ont été les théâtres. Cette oeuvre vient réduire le déficit d'images sur certains moments importants de notre passé. On dit souvent qu'une image vaut mieux que mille mots. Les photos ont l'avantage d'être plus parlantes, plus édifiantes, plus fidèles et plus objectives que les mots. L'oeuvre de Peloux nous renseigne sur ce qu'on été nos espaces urbains et nous rappelle que nous avons su faire des oeuvres belles et décentes bien après la geste de 1803. Cette oeuvre nous interpelle. Et c'est la sa grande valeur.

D'un autre côté, on ne peut s'empêcher de comparer l'avant et l'après, le passe et le présent. Et la métamorphose nous comble de tristesse. Il est déplorable que nous ayons pas su protéger certains de nos acquis urbains. Cette défaillance n'a pas rassuré les investisseurs. Pis encore, elle a découragé de nouvelles initiatives ambitieuses et audacieuses, et a encouragé l'abandon du centre-ville. Comme si on pouvait aller bien loin. Comme si il y avait un havre ou la réalité ne peut nous attraper.

Certes, la dégradation urbaine n'est qu'un épiphénomène qui reflète des déséquilibres plus profonds de notre économie, notre aménagement du territoire. D'une part, un déséquilibre marque entre la croissance de la population et celle de la production de l'emploi. En effet, notre produit intérieur brut (PIB) réel a pratiquement stagné de 1980 a 2006 (avec une décroissance notable de 1991 a 1994) alors que, dans le même temps, notre population est passe de 5.2 millions à 9 millions d'habitants. D'autre part, une forte concentration des activités productives et des infrastructures et des services sociaux de base dans les villes, en particulier à Port-au-Prince, ce qui a valu a cette ville d'être appelée la République de Port-au-Prince.

Il est hors de question d'occulter les causes profondes de la détérioration urbaine à laquelle nous faisons face. Au contraire, il nous faut les reconnaître et nous employer à rechercher et mettre en oeuvre des solutions durables dans le cadre de politiques publiques pragmatiques et cohérentes. Parallèlement, nous ne devons pas nous dispenser des efforts de conservation et de mise en valeurs de notre patrimoine urbain.

En choisissant, en tant qu'institution nationale, de maintenir son siège et d'approfondir sa présence au bas de la ville, la BRH a refuse la démission et la fuite en avant et s'est engage dans la lutte pour la conservation et la mise en valeur d'un espace urbain vieux de plus de deux siècles. Au bout du compte, nous n'aurons pas plus que ce que nous aurons su faire conserver. Il ne fait pas de doute que nous sommes plus pauvres aujourd'hui en partie parce que nous ne conservons pas nos acquis. Une société qui ne conserve pas n'accumule pas et ne peut prétendre à la richesse. Cette conclusion est implacable.

Le choix est clair. La cause est juste. Il nous faut conserver notre front de mer, notre bord de mer et notre bas de la ville. Ils constituent peut-être notre plus beau joyau et ils ne peuvent être transportés ni à Pétion-Ville ni a Furci. C'est parce justement nous sommes pauvres et nous ne pouvons pas facilement les refaire qu'il faut cette partie de l'héritage nationale. L'institution Saint Louis de Gonzague, l'École Elie Dubois, la Bibliothèque Nationale, le Lycée Toussaint Louverture, Les Presses Nationales (rue du Centre), le Collège Bird (rue de l'enterrement), la Radio Nationale(rue du magasin de l'état). le Parlement, le Ministère des Affaires Étrangères, la Mairie etc. sont des symboles forts qui disent long sur le parcours de la ville.

La BRH ne désespère pas de sensibiliser tous les détenteurs d'enjeux du bas de la ville à la nécessité de se colleter au problème. Elle demeure convaincue que ce espace urbain peut être reconquis et réhabilité pouce par pouce. C'est un travail de longue haleine. Il faut donc commencer maintenant. Quand ces efforts porteront fruit, cette petite victoire pourra redonner confiance en notre capacité de contrôler notre espace.

Charles Castel
Gouverneur de la BRH.

Slideshow
Vue Aerienne de Port-au-Prince avant la construction du Bi-centenaire.de l'exposition.
1
Vue Aerienne de Port-au-Prince avant…
Order photo
1473 views
 
2
Order photo
1488 views/3 сomments
Banque Nationale de la République d'Haiti.
3
Banque Nationale de la République d'…
Order photo
1269 views
 
Vue aérienne de Port-au-Prince avant la construction du Bi-centenaire de l'Exposition.
4
Vue aérienne de Port-au-Prince avant…
Order photo
1263 views
 
Le palais National (l'une des photos préferées de Edouard Peloux.)
5
Le palais National (l'une des photos…
Order photo
1693 views/10 сomments
Vue aérienne du Champs de Mars: ancien traçé, avant de devenir la Place des Héros de l'indépendance.
6
Vue aérienne du Champs de Mars: anci…
Order photo
1323 views
 
Vue aérienne de la Place d'Italie entre l'Hôtel Communal et le littoral avant la construction de l'aire du Bi-centenaire.
7
Vue aérienne de la Place d'Italie en…
Order photo
1232 views
 
Vue aérienne du Palais National, des Casernes et de la Place des Héros de l'Indépendance.
8
Vue aérienne du Palais National, des…
Order photo
1206 views
 
Casernes Champs de tir qui deviendra Fort Dimanche- 2 aout 1940.
9
Casernes Champs de tir qui deviendra…
Order photo
1187 views
 
Le quartier Général - 6 juin 1948
10
Le quartier Général - 6 juin 1948
Order photo
1110 views
 
Le palais des Ministères. 7 janvier 1939.
11
Le palais des Ministères. 7 janvier …
Order photo
1023 views
 
Le musée national 2 Aout 1940.
12
Le musée national 2 Aout 1940.
Order photo
1048 views
 
Rue Magny- 10 Octobre 1941.
13
Rue Magny- 10 Octobre 1941.
Order photo
1042 views
 
L'immeuble du Journal Le Matin.
14
L'immeuble du Journal Le Matin.
Order photo
1025 views
 
Place Geffrard - 2 Aout 1940.
15
Place Geffrard - 2 Aout 1940.
Order photo
1085 views
 
Bureau téléphone/télégraphe.- 8 Mars 1948.
16
Bureau téléphone/télégraphe.- 8 Mars…
Order photo
999 views
 
Bureau téléphone/Télégraphe - 8 Mars 1948.
17
Bureau téléphone/Télégraphe - 8 Mars…
Order photo
1009 views
 
Vue à partir du balcon des Télégraphes Terrestres - 23 mai 1938.
18
Vue à partir du balcon des Télégraph…
Order photo
969 views
 
Bureau téléphone/télégraphe - 8 Mars 1948
19
Bureau téléphone/télégraphe - 8 Mars…
Order photo
1015 views
 
Le marché Vallières.
20
Le marché Vallières.
Order photo
1026 views
 
Le marché Vallières.
21
Le marché Vallières.
Order photo
1022 views
 
Le marché Vallières.
22
Le marché Vallières.
Order photo
994 views
 
Hôtel de ville de Port-au-Prince.
23
Hôtel de ville de Port-au-Prince.
Order photo
1052 views
 
Station de la Panamerican Airways, Port-au-Prince. 21 Juin 1933.
24
Station de la Panamerican Airways, P…
Order photo
1007 views